Terroirs, passion et rituels

Si les vins et les thés sont chacun issus d’une histoire millénaire, ils comptent aussi de nombreux points communs dans leur élaboration. Entre terroir, recherche de la concentration aromatique et l’assemblage…Bouchon et Fourchette s’est penché sur la question afin de vous faire découvrir les points communs de ces deux produits d’exception.

Malgré les milliers de kilomètres qui séparent La Chine de la France, les viticulteurs et les producteurs de Pu’Er sont attachés à la même notion de terroir.

Comment cela est possible?

Des civilisations de l’art de vivre

Au-delà de la mondialisation actuelle, ce qui rapproche peut-être particulièrement nos civilisations du vin et du thé, c’est peut-être finalement l’art de vivre dont ils sont une forme d’expression. « Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets » a dit Salvador Dali. De même, le thé et le vin invitent à déguster des moments de vie. À prendre le temps de goûter chaque minute, pour en faire un instant unique. La dégustation devient alors une célébration de cet art de vivre, qui passe par la convivialité, « symbole de la rencontre permanente ». Pour Jean-Paul Desroches, « le vin et le thé sont le symbole du travail des hommes, passant par le message de la nature, permettant des instants uniques qui sont souvent des instants de partage ».

Photo: IdealWine

Il existe des routes des thés comme des routes des vins. Et pour déguster les deux boissons on évoque les mêmes saveurs de fruits ou de légumes, l’aspect tannique, la longueur en bouche… Enfin, tout comme le vin blanc se boit généralement plus jeune que le vin rouge, le thé vert se boit plus jeune que le thé fermenté.

Dans la province du Yunnan, au sud de la Chine, on retrouve 3 grands terroirs de thés… Ce sont trois terroirs très contrastés, avec plus de 600 kilomètres de distance entre le sud et le nord. Au nord, les théiers bénéficient d’un climat relativement tempéré, tandis que le sud de la zone de production est soumis à un climat tropical et humide. Les thés de Pu’Er sont ainsi d’une grande variété, en fonction des terroirs sur lesquels ils sont cultivés. On retrouve donc cet « effet terroir » dans le vin comme dans le thé.

Aujourd’hui, il n’est pas rare de trouver des restaurant qui propose en marge d’une sélection œnologique de pointe, des accord mets et thés. Autrefois dans les pays asiatiques, c’est une tendance qui se développe de plus en France, puisqu’elle attire aussi par son effet plus « healthy » et « detox » que l’alcool.

Des produits « hybrides » ont également vu le jour le jour pour unir ses deux univers finalement plus proche qu’on ne le pensait. Le Thé de Bordeaux en fait partie, Abdelhadi Darouiche, habitant de la Bastide, âgé de 41 ans, s’est essayé à des mélanges surprenants à base, notamment, de thés, de pépins de raisins et de feuilles de vigne. Ce qui devait être une simple invention farfelue au départ , s’est en faite transformée en un véritable succès : le premier Prix de l’émergence lui est délivré par le Conseil régional, puis en 2005, il reçoit le Prix de l’innovation lors d’un salon gastronomique à Pau. Aujourd’hui son thé, est distribué dans des épiceries fines et à l’Office de tourisme de Bordeaux.

19fd53b52ad8eb2a28001cde89d63c5b
Photo: Papilles et Pupilles

Il semblerait même que le bouchon ait été poussé plus loin du côté des inventions puisque le spécialiste du thé Itohkyuemon (aussi connu sous le nom de Kyoto Uji Tea) basée à Kyoto, s’est associé au viticulteur Tamba Wine pour réaliser un vin blanc au thé vert. Difficile sur le papier d’imaginer le résultat issu d’une association aussi improbable… Pourtant, ce vin blanc au thé vert accompagnerait à merveille les légumes et les poissons.

whitewinematcha

Parfaite symbiose ou pur sacrilège ? Seule une dégustation nous le dirait….

Pour finir, on vous invite fortement à regarder les 3 épisodes disponibles sur la chaîne youtube VinsdeSaintEmilion « Thés de Pu’Er et vins de Saint-Emilion » avec Pierre Lurton, directeur général de Cheval Blanc, et Lydia Gautier, experte en thé :

 

PS: Astuce Bouchon & Fourchette (réduire du Thé rooibos Earl Grey avec du sucre pour en faire un sirop, puis verser quelques gouttes dans du champagne avec une ou deux framboises fraîches, un délice…)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s